IMG_20131101_190415

 

Nobody ever

Seems to remember

Life is a game we play...

                                Oasis

 

Les soirées noyées dans un nuage éthylique étant, sur le long terme, néfastes pour la santé, je décidais avec un certain courage de ne pas sortir hier soir. 

J'étais invité à manger par 2 filles qui se sont partagé ma vertu ces derniers temps. Je les appelerai Anna et Vélicity.

Anna est une copine récente qui m'a invité à diner une ou deux fois après ma (brève) phase déprime.

C'est une fille adorable, le genre à te proposer de dormir chez elle quand tu as trop bu, puis à te préciser qu'elle n'a qu'un seul lit...

Ca peut amener des conversations du genre "Anna tu es completement nue, là... Ah bon, tu dors comme ça? Hé, ça c'est ma bite...".  Une fille vraiment cool.

 

Vélicity est une amie de la susnommée Anna, qui est assez directe avec les mecs en général. Rien de très original dans notre rencontre, mais d'agréables souvenirs de ses vastes capacités sexe en bouche.

 

La soirée se présentait comme une de celles ou j'amène ma guitare et ou les gens m'écoutent poliment avant de boire comme des trous et de me calculer à peine. C'est la malédiction du guitariste non pro: si tu crois que tout le monde t'écoute avec admiration en soirée, ne commence pas la guitare.

 J'ai quand même du vider un ou deux verres (ou cinq) de cet infâme William Peel (à mon corps défendant), puis je décidais de les suivre dans le Vieux Nice (contraint et forcé...). 

 

Ma philosophie est d'être un mec cool et détaché tout en conservant une allure négligée, mais pas trop (on imagine pas à quel point cet équilibre est délicat à maintenir... Il faut s'en battre les couilles à plein temps, une vraie épreuve...).

 

Etre un mec cool ça permet d'aider Velicity quand un gars relou (euphémisme dans le Vieux Nice à 3h du mat...) tente une approche non désirée. J'ai prétendu être son mec, ce qu'elle confirma d'un french kiss qui eut le mérite de clore l'affaire. Ce qu'il faut pas faire pour ses amis...

 

Etre un mec cool ça permet de rester zen quand un connard de base te vole ton mojito et nie en bloc, avant d'être démasqué par le serveur en train d'en faucher un autre...

 

Etre un mec détaché ça permet de se foutre de la gueule d'un type qui idolâtrais son pote. Le pote en question essayait de tchatcher Anna tandis que lui tentait de me convaincre que son ami (matons tous deux) était une légende des prisons et que son but était de lui ressembler. J'ignore pourquoi il s'est vexé, après tout mes sous entendu sur son homosexualité étaient dénuées de parti pris. Tout comme mes allusions sur la présence de moustachus en cuir en zonzon...

 

Etre un mec détaché ça évite de choper la trique quand Anna (visiblement désireuse de m'éviter de rentrer bourré en me laissant partager sa couche...) m'embrasse à pleine bouche et que le mec relou de 3h (encore relou à 5h...) me lance "oh, mais toutes les meufs c'est tes meufs???". Je déconne, j'avais un gourdin de l'autre monde...

 

Hier soir je voulais pas sortir...