DSCN0177

Un peu d'amour, copié-collé
Un peu d'amour, pomme c
Un peu d'amour téléchargé
Un peu d'amour à sauver.
Mais l'amour n'est pas virtuel.

                                    Calogero

 

(Les noms de sites ont été changés par soucis de copyright)

    Etant donné que ma vie affective, autant dire sexuelle au vu de mes perspectives actuelles, est au point mort depuis quelques temps (au moins une semaine, une éternité...), j'ai décidé de me réinscrire sur des sites de rencontre par internet... 

 

    Quand on a aucune idée de l'endroit où on doit se rendre, on revient souvent sur ses pas. Donc je décidais de me réinscrire sur "adopte ma bite.com", vu que "easyfuck" et "meetrique" se sont révélés des sources d'emmerdes sans nom par le passé... J'avais en effet rencontré deux ex (pas ma future ex femme, merci pour elle...) par le biais d'internet, et le moins que l'on puisse dire est que ce ne fut pas une franche réussite...

    La première fut la cause de ma désertion militaire ("mais enfin je comprend pas pourquoi tu veux faire l'amour, après tout ça fait qu'un mois que tu es parti en mission... Rien à foutre que tu repartes demain!!!"...), quand à la seconde, si ses efforts furent on ne peut plus louables ("prends moi par le cul en me tirant les cheveux.... Plus fort... PLUS FORT..."), sa dépendance vis à vis de sa mère fut fatale à cette intéressante relation, en fait j'ai été largué par sa mère... Je le jure!!!.

 

    Passé le premier mal au cul (30€ pour un mois), je me suis retrouvé en terrain connu... En fait je n'ai jamais pris la peine de me désinscrire. Mais revoir des images vieilles de 6 ou 7 ans comme photo de profil provoque une irrépressible envie de se jeter en l'air... Ca avait du bon, l'Armée... Et surtout dix kilos de moins.

 

    Alors j'ai joué le jeu. J'ai mis une photo plus récente (bourré au mariage d'un ami, je ne sait pas pourquoi mais cette photo plait... surement mon regard vide), un discours de présentation à gerber d'ennui:"je suis un mec cool, ta chatte ne m'intéresse pas, j'adorerais discuter avec des filles sympa..." et j'ai validé. Première étape: envoyer des "charmes" (ou "kiss" ou "flash", enfin ça veut dire "j'aimerai bien te bourrer le cul mais la loi m'impose ton accord") à tout ce que la région comporte de femmes à peu près potable. Ce qui représente un chiffre considérable.

    Et puis attente d'un retour... Ce fut très rapide, à croire que toute nouvelle proie constitue un évènement unique pour toutes les radasses du quartier. Déjà une constatation s'imposait: mon profil plait au femmes de mon âge ou plus âgées. Les plus jeunes me snobent sans même me demander la taille de ma bite... Ca me va. Les femmes entre vingt et vingt cinq ans sont d'un intérêt mineur pour moi (recherche de l'âme soeur, prises de tête en série, absence de sodomie ou de fist fucking dans leurs projets...).

    Assez rapidement donc je fus mis en relation avec plusieurs clientes ("adopte ma bite"  fonctionne sur le modèle d'un site d'achat type "amazon", sauf que les produits sont les mecs...). Au début j'ai du batailler un peu, c'est souvent les profils les plus cadavériques qui tentent l'approche. Et comme il est impossible de mailer sa proie sans son accord, j'ai répondu à celles qui daignaient m'accorder leur attention... 

    Trois d'entre elles se sont distinguées lors des deux premiers jours. La première, Draghixa, avait les yeux qui sentaient tellement le sexe que j'ai eu envie de lui faire des choses super sales dès que j'ai vu sa photo... Premier rencard. La seconde, Melissa, m'a agressé dès le début: "tu cherches un plan cul, j'en suis sûre, tous les mecs cherchent un plan cul... Moi je cherche le grand amour, blablabla...". Après l'avoir rassurée (évidemment que je recherche le grand amour, c'est pour ça que je tiens un blog sur ma vie sexuelle...), elle m'a proposé un rencard. Enfin la troisième, Tabatha, m'avait "adopté" avant même que je me remette à fréquenter le site. Décrocher le troisième rencard fut une formalité...

 

    Trois rencards donc. Trois jours d'affilée... Mercredi, jeudi et vendredi. Le mercredi je me rendais à mon premier test grandeur nature... La demoiselle, Draghixa, celle qui a les yeux revolver et le cul tendu, s'est révélée une excellente surprise, bonne camarade, gros délire et fellation dans la voiture... Le rendez vous du jeudi m'a remis à ma place de mec pas si mauvais dans le fond... Cette fille, Melissa, celle qui a peur des plans x, est maman de deux filles, elle galère dans sa vie de tous les jours... Je sais, je suis trop sensible, j'ai préféré écourter. Je lui ai sorti un pipeau type "je suis pas prêt, tu es exceptionnelle et je veux pas que tu souffres...". Tabatha a annulé au dernier moment pour cause d'angine. Rendez-vous reporté à lundi...

    Au fil des jours, plus on a de contacts et plus le site nous met en avant, genre le produit qui a le vent en poupe.... Commence alors un phénomène bien plus intéressant: les filles commencent à vous contacter elles même. Et du coup fini les cadavres, le niveau moyen de la visiteuse augmente réellement... Je dénombre cinq nouvelles possibilité de rencontres dans la semaine à venir. Un vrai travail à plein temps... Je vais finir par devoir écrémer.

 

    Cette intéressante semaine m'a permis d'affiner ma connaissance de l'espèce extraterrestre qui constitue plus de la moitié de l'humanité, j'ai nommé la femme...

    Déjà il ne faut jamais parler de sexe directement avec une femme, il est préférable d'attendre que la discussion s'échauffe, et il ne faut en aucun cas en parler par internet sous peine de laisser échapper la proie.... Même les plus cochonnes gardent un vernis de moralité au premier contact.

    Ensuite il faut les laisser parler. Le mec qui parle de lui sans arrêt est sûr de se faire éconduire poliment (ou non). Demander leurs passions dans la vie, comment elles se voient dans cinq ans, c'est un passage obligé pour finir par examiner leur tuyauterie interne...

 

    Finalement les femmes ne sont pas des déesses, pas des salopes, pas des coincées, elles sont tout ça à la fois et bien plus encore. Elles sont des êtres humains étranges et passionnants, aussi insupportables qu'irrésistiblement attirantes...

 

    La suite très vite...